Thème 1 : Qualité de l’air intérieur

L’utilisation des produits ménagers a-t-il un impact sur la qualité de l’air intérieur? Il s’agit dans ces trois appels à projet d’apporter des connaissances sur les émissions pour améliorer les formulations et les précautions d’emplois des produits ménagers.

Appel à projet 1: Les produits ménagers diffusent-ils des particules polluantes dans la maison ?

L’usage de produits ménagers conduit à émettre des COV dans les milieux domestiques. L’objectif de ce projet est de concevoir un outil de modélisation des émissions caractéristiques par catégorie de produits ménagers afin de déterminer leur contribution quantitative et qualitative à l’air domestique. Le projet pourra s’appuyer sur les données déjà collectées et issues des projets menés par le CSTB[1].

Mots clés :  modélisation, émission des COV, CSTB.

Appel à projet 2 : Produits ménagers : comment prévenir la formation du formaldéhyde ?

Des études menées par le CSTB ont montré la formation de composés secondaires lors de l’utilisation de produits ménagers. L’objectif est de déterminer des solutions pour limiter/prévenir les formations de ces composés secondaires en prenant en compte les phénomènes de surface et de diffusion. Une attention particulière sera donnée aux molécules de benzène et de formaldéhyde ou ses dérivées.

Mots clés :  formaldéhyde, émission des COV, benzène, mécanisme de formation, précurseurs.

Appel à projet 3 :   Faire le ménage : à quoi s’expose-t-on ?

Les émissions liées à l’utilisation de produits de nettoyage nécessitent d’être identifiées et quantifiées pour établir des scénarios d’exposition. L’objectif du projet est de proposer un système de capteur(s) pour récolter des données d’exposition du professionnel de ménage aux molécules polluantes lors de l’utilisation des différentes catégories de produits ménagers. L’analyse de ces données permettra d’établir des recommandations pour minimiser au maximum l’exposition des opérateurs.

Mots clés :  scénarios d’exposition, émission des COV, produits ménagers.

Thème 2 : Qualité de l’eau

La majorité des produits détergents et produits ménager une fois utilisés est éliminée dans l’eau par rinçage des surfaces ou mise à l’égout des eaux usées. La qualité de l’eau est un enjeu majeur pour la société.

Appel à projet 4 : Quelles molécules issues des détergents se retrouvent dans l’eau ?

L’objectif de ce projet est de caractériser des polluants aquatiques issus de l’utilisation des produits détergents et leurs impacts sur les écosystèmes. Il sera proposé de réaliser une modélisation dynamique des traces de détergents dans l’eau.

Mots clés : eutrophisation, détergence, tensioactifs, biodégradabilité, modélisation, écosystème.

Thème 3 : Hygiène des lieux collectifs

Quand on parle d’hygiène, on sait reconnaitre l’importance des biocides pour préserver la santé de la population. Aujourd’hui, la question de la résistance des biocides à l’instar des antibiotiques se doit d’être étudiée alors que le portefeuille de molécules autorisées se réduit fortement. L’enjeu est de déterminer des alternatives ou de nouvelles stratégies.

Appel à projet 5 : Comment déstabiliser le biofilm des bactéries autrement que par l’action enzymatique?

L’objectif du projet est de décrypter les mécanismes de constitution des matrices polysaccharides des biofilms (adhérence, construction, croissance, destruction) des bactéries.

Mots clés : biocides, biotechnologies, modélisation, biofilms, multirésistance.

Appel à projet 6 : Comprendre les phénomènes de résistance des microorganismes aux biocides.

A partir de la compréhension des mécanismes de résistance à différents biocides, l’objectif du projet est d’affiner la connaissance des interactions du biofilm et de ses constituants avec l’environnement.

Mots clés : biocides, conservateurs, biofilms, multirésistance.

Appel à projet 7 : Hygiène et espace social
*Les deux sous parties de cet appel sont dissociables

  1. L’objectif du projet est de modéliser la répartition des bactéries dans un lieu public responsables de la propagation des infections (biotes ?).
  2. L’effet recherché est de déterminer le niveau d’hygiène « acceptable » tant pour les responsables de l’hygiène que pour les usagers afin de permettre de fixer les seuils d’une utilisation appropriée des biocides.

Mots clés : biomimétisme, biocides, conservateurs, biofilms, multiresistance, modélisation, espace social.

Thème 4 Perception des risques chimiques et biologiques

Appel à projet 8 : Perception des risques chimiques : information et désinformation.

L’objectif de ce projet est d’étudier la perception du risque chimique et/ou biologique dans la société, les composantes de la confiance et les analyser en prenant en compte l’état des sources d’information qui existent en la matière (enquête sociologique, analyse des médias, …).

Mots clés : communication sur les molécules controversées, analyse/expertise, bénéfices/risques, fake news, réseaux sociaux, médias, enquête sociologique.

[1] CSTB centre scientifique et technique du bâtiment