Partager

Télécharger le Communiqué de presse

Un rapport dressé conjointement par les fabricants et le milieu universitaire souligne le rôle clé de l’Hygiène ciblée pour la santé des citoyens de l’UE et promeut une utilisation adéquate des produits

7 avril 2021

7 avril 2021 – Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé de l’OMS, l’A.I.S.E., l’Association internationale de la savonnerie, de la détergence et des produits d’entretien, représentée en France par l’AFISE, et l’International Scientific Forum on Home Hygiene (Forum scientifique international sur l’hygiène domestique, IFH) publient un rapport  intitulé « Développer l’hygiène domestique pour répondre aux besoins du XXIème siècle ». Fruit d’une collaboration entre les fabricants et le monde académique, il souligne le rôle essentiel de l’hygiène dans la prévention de la propagation des maladies infectieuses, et promeut l’Hygiène ciblée, ou utilisation adéquate des produits de nettoyage et désinfectants. Le rapport partage également des perspectives intéressantes sur la compréhension des consommateurs en matière d’hygiène, sur la base des données paneuropéennes recueillies auprès d’environ 4 500 consommateurs en février et en juin 2020.

Alors que 87 % des consommateurs de l’UE pensent que le nettoyage et l’hygiène à la maison sont importants, pour eux ou pour les personnes avec lesquelles ils vivent, car ils les empêchent de tomber malade ou de contracter une maladie infectieuse ; cette recherche menée conjointement par les fabricants et le milieu universitaire souligne que bien que les actions des consommateurs soient dans une certaine mesure guidées par leur perception du risque, il existe une compréhension limitée de ce que sont les situations à risque clés, ainsi que des moments (et endroits) où l’hygiène est nécessaire. 78 % des consommateurs ont affirmé utiliser des désinfectants avant la pandémie de COVID-19, et ce chiffre est passé à 82 % en juin, au cours de la pandémie. Cependant, si les consommateurs ont déclaré utiliser des désinfectants dans certaines situations où les experts estiment qu’ils sont effectivement nécessaires, dans d’autres situations présentant des risques similaires, il s’avère qu’ils ne sont que rarement utilisés. De même, le rapport montre que ceux-ci ont aussi été utilisés dans des situations normalement considérées comme « à faible risque ».

Les données des consommateurs montrent également que, malgré le fait que la pandémie de COVID-19 a fourni une opportunité sans précédent pour la promotion de l’hygiène, il n’y a eu que peu de preuves qu’elle ait modifié la perception des consommateurs sur les comportements à risque et d’hygiène. En juin 2020, seuls 44 % des citoyens de l’UE pensaient que ne pas se laver les mains avec du savon après avoir éternué dessus présentait un risque élevé de provoquer une infection, et 36 % affirmaient qu’ils allaient toujours les laver (contre 32 % en février 2020).

Le professeur Didier Pittet, directeur du programme de lutte contre les infections aux Hôpitaux Universitaires de Genève et à la Faculté de médecine de Genève, en Suisse, et conseiller de l’Organisation mondiale de la santé pour la campagne « SAUVEZ DES VIES : Lavez-vous les mains », a déclaré : « Dans les années à venir, si nous voulons résoudre les problèmes de maladies infectieuses auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés, nous devons veiller à ce que l’hygiène dans nos foyers et dans notre vie quotidienne soit reconnue comme un partenaire égal à l’hygiène dans les établissements de santé et autres, et accorder une plus grande attention à l’amélioration de la compréhension de l’hygiène et du comportement en matière d’hygiène ».

Le rapport vise à promouvoir la bonne hygiène, c’est-à-dire les pratiques par lesquelles les personnes entretiennent ou promeuvent une bonne santé et contribuent à prévenir la propagation des maladies infectieuses. Il promeut en particulier les principes d’Hygiène Ciblée, une approche qui fait valoir que, pour être efficace, les pratiques d’hygiène doivent être concentrées aux moments et aux endroits qui comptent pour briser la chaîne de l’infection et réduire le risque d’exposition à des microbes nocifs, en se concentrant sur 9 moments clés. Il explique également les 2 principales procédures d’hygiène qui peuvent être utilisées, soit l’utilisation de produits d’entretien à base de détergent, et dans certains cas, au besoin, l’utilisation d’un désinfectant pour les mains ou les surfaces.

Ce rapport évalue les évolutions de l’hygiène des ménages pour répondre aux besoins du XXIe siècle.

Docteur Susanne Zänker, Directrice générale de l’A.I.S.E. a déclaré : « Nous pensons que le fait d’amener les consommateurs à adopter cette approche ciblée et scientifiquement prouvée de l’hygiène chez eux et dans la vie quotidienne, pourrait avoir un impact significatif sur la réduction de la propagation de l’infection et la garantie d’une meilleure santé pour les citoyens européens. Notre industrie s’engage à promouvoir une utilisation adéquate des désinfectants, uniquement quand et où cela est nécessaire, conformément à ces principes. »

Virginie d’Enfert, Déléguée Générale de l’Afise a déclaré : « Les produits d’hygiène et d’entretien sont essentiels à la santé et à la vie en société. La profession a un vrai devoir de pédagogie pour aider les consommateurs à bien utiliser les produits, les sensibiliser sur une utilisation raisonnée et responsable »

Un autre obstacle au changement de comportement mis en évidence par le sondage réside dans le manque de clarté quant à la signification réelle du terme « hygiène » : les consommateurs pourraient en effet interpréter les revendications et les instructions d’utilisation de produits différemment en fonction de ce qu’ils pensent que ces termes signifient.

Le professeur Sally Bloomfield, Présidente de l’IFH, a déclaré : « Ces résultats contribuent grandement à une meilleure compréhension des perceptions et des comportements des consommateurs en Europe. Ils confirment également que, pour que les activités qui visent un changement de comportement des consommateurs soient couronnées de succès, elles doivent être accompagnées d’une éducation des consommateurs sur les concepts de base de l’Hygiène ciblée, en partenariat avec tous les acteurs de l’hygiène. »

En conclusion, le rapport présente un certain nombre de mesures à prendre, afin de maximiser l’efficacité de l’hygiène, tout en traitant des questions de durabilité.

—————————–

À propos de l’A.I.S.E. :

L’Association internationale de la savonnerie, de la détergence et des produits d’entretien (A.I.S.E.) représente l’industrie européenne des détergents et produits d’entretien auprès des régulateurs européens depuis plus de 65 ans. Grâce à son vaste réseau d’adhérents composé de 29 associations nationales, 18 membres corporatifs et 13 partenaires de la chaîne de valeur, l’A.I.S.E. représente plus de 900 entreprises qui fournissent des produits et services d’entretien ménagers et professionnels en Europe. L’A.I.S.E. est forte d’une longue expérience dans la prise d’initiatives industrielles volontaires axées sur la conception, la fabrication et la consommation durables, la sécurité des produits et l’utilisation sûre des produits par les consommateurs et les clients professionnels. Basée à Bruxelles, l’A.I.S.E. est l’organe clé de l’industrie qui fournit aux décideurs politiques de l’UE l’expertise nécessaire en matière de réglementation ; son rôle est également de soutenir ses membres dans la mise en œuvre adéquate de ces réglementations.

www.aise.eu et son portail dédié aux consommateurs www.cleanright.eu

Contact : valerie.sejourne@aise.eu

À propos de l’IFH :

Le International Scientific Forum on Home Hygiene (Forum scientifique international sur l’hygiène domestique) est une autorité scientifique de premier plan en ce qui concerne l’hygiène domestique. Il s’agit d’une organisation caritative enregistrée au Royaume-Uni, à but non lucratif et non commerciale, créée en 1997 avec pour mission de promouvoir la santé et le bien-être grâce à une meilleure hygiène (prévention et contrôle des infections) à la maison et dans les environnements de la vie quotidienne. L’IFH est unique dans le sens où il traite de l’hygiène du point de vue de la maison et, plus important encore, de la famille ou du foyer. ww.ifh-homehygiene.org 

Contact : sallyfbloomfield@aol.com

A propos de l’AFISE :   

L’AFISE est l’Association Française des Industries de la détergence, de l’entretien et des produits d’hygiène industrielle. Il s’agit de la seule organisation représentant en France les industriels fabriquant et commercialisant les produits destinés à laver, nettoyer, entretenir et maintenir dans l’état d’hygiène nécessaire, le linge, la vaisselle et l’ensemble des surfaces que ce soit dans les foyers, dans les collectivités ou dans l’industrie.

www.afise.fr  

Contacts presse : 

AFISE – Julie FRANCES : 01 40 98 19 15 – 06 85 15 30 80 – julie.frances@afise.fr

Agence PPR – Scandra HAIF : 01 56 03 12 10 – 06 71 58 25 78 – afise@pprww.com

L’hygiène domestique au XXIème siècle : un rapport conjoint AISE / IFH

Pour consulter le rapport complet :

« Développer l’hygiène des ménages pour répondre aux besoins du XXIe siècle – Rapport collaboratif entre l’industrie et le milieu universitaire sur le nettoyage et la désinfection des habitations et analyse des croyances et comportements des consommateurs européens en matière d’hygiène en 2020 »