Les désodorisants d’atmosphère sont conçus pour rafraîchir une pièce ou surmonter les odeurs désagréables, ils peuvent contribuer à notre sentiment de confort et de bien-être. En effet, dans les pays industrialisés, nous passons la grande majorité de notre temps à l’intérieur. Plus de la moitié de la population mondiale vit aujourd’hui en milieu urbain, où les fenêtres sont plus souvent fermées que ouvertes.

Associés avec de bonnes pratiques d’hygiène telles que le nettoyage et l’aération, les désodorisants d’atmosphère peuvent contribuer à une amélioration du sentiment de bien-être général.

L’AISE, association européenne des fabricants de détergents, produits d’entretien et de maintenance industrielle, a développé une initiative volontaire (PSP – Product Stewardship Program) pour les désodorisants d’atmosphère. Ce programme est accessible depuis 2016 à l’ensemble des metteurs en marché en Europe (EU + Islande, Norvège, Lichtenstein et Suisse), membres ou non de l’AISE et des associations nationales de son réseau. Il est applicable à l’ensemble des désodorisants d’atmosphère :

  • Combustibles comme les bougies ou les encens parfumés,
  • Non combustibles comme par exemple les pulvérisateurs, y compris les aérosols ;
    mini-pulvérisateurs et pompes, mèches liquides, gels, potpourris, appareils électriques
    et des désodorisants de voitures.

Pourquoi s’engager dans cette initiative volontaire ?

En s’engageant dans ce programme PSP, les entreprises appliquent pour tous leurs produits un ensemble volontaire de règles et de normes qui se concentrent essentiellement autour de bonnes pratiques de sécurité et de communication :

  • Conception et fabrication
    • Respect des normes fixant les limites d’émissions en formaldéhyde,
      benzène et naphtalène pour les désodorisants d’atmosphère combustibles ;
    • Produits qualifiés selon les normes CEN pertinentes.
  • Marketing et communication
    • Conseils clairs et lisibles à l’intention des consommateurs en matière de santé et de sécurité sur les étiquettes ; il s’agit notamment des indications suivantes : « Utiliser avec précaution en cas de sensibilité aux parfums » – « Utiliser des désodorisants ne dispense pas de suivre de bonnes pratiques d’hygiène. » – « Aérer la pièce après utilisation. »
    • Aucun produit ne doit rappeler la forme d’un jouet ou d’un produit alimentaire
    • Aucune image d’enfants touchant les produits ou de femmes enceintes
      dans les publicités ;
    • L’information sur la composition du produit doit être disponible sur un site internet et transmise aux centres anti poison.

L’AISE au travers de reporting sur des indicateurs clés de performance et d’audits annuels par des tierces parties indépendantes s’assure de la conformité de chaque entreprise aux engagements pris dans ce programme.