Partager

Un observatoire sur les pratiques ménagères des Français

Le groupe Swania a lancé avec l’IFOP un Observatoire, dont les résultats viennent d’être dévoilés, sur les perceptions générales autour de la propreté et des pratiques ménagères des Français ainsi que sur l’écologie et la qualité des produits d’entretien. Cet observatoire présentera des statistiques tous les deux ans afin de voir l’évolution des pratiques pour mieux anticiper les comportements et les attentes des consommateurs.

Le groupe en a profité pour présenter les 1ers résultats de l’Observatoire parfois surprenants. Ainsi, l’aération régulière des pièces est l’action que les Français réalisent le plus souvent pour assainir l’air intérieur de leur foyer (84 %), bien avant l’aspiration des sols (64 %). Autre surprise, 63 % des personnes interrogées ne dépoussièrent pas. 77 % ne désinfectent pas les surfaces et 18 % déclarent utiliser des produits ordinaires plutôt qu’écologiques pour assainir l’air intérieur de leur foyer. Les personnes interrogées dévoilent qu’elles craignent davantage l’obésité (38%) que le contact avec des produits cancérigènes (32 %) ou encore avec des perturbateurs endocriniens (13 %) ou des produits allergènes (11 %). L’étude révèle également que les perturbateurs endocriniens sont connus par 82 % des personnes interrogées mais que 84 % d’entre elles ne savent pas précisément ce dont il s’agit. 64 % sont préoccupés par le sujet, notamment ceux qui habitent en région parisienne (70 %) ou qui se déclarent sensibles aux questions environnementales. Enfin, alors que l’efficacité des produits ménagers écologiques est plutôt reconnue (70 %), l’achat de produits ménagers écologiques n’arrive que dans un second temps dans la liste des réflexes adaptés pour limiter l’exposition aux perturbateurs endocriniens.
Autre révélation de l’étude : l’écolabel est particulièrement reconnu et apprécié par le consommateur. Les produits éco-labellisés jouissent d’une image très positive. 81 % d’entre eux utilisent au moins un produit éco-labellisé. 69 % de ces utilisateurs estiment qu’ils détiennent plus de produits éco-labellisés qu’il y a dix ans. 5% affirment n’avoir que des produits d’entretien écologiques chez eux. 88 % des interviewés ont une bonne image des produits éco-labellisés, en particulier les jeunes. 65 % sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle l’efficacité des produits d’entretien avec Ecolabel est identique à celle des produits traditionnels.