Partager

Téléchargez le communiqué de presse

Paris, le 10 décembre 2021 – Le secteur des produits d’hygiène et d’entretien, reconnu comme essentiel dans le contexte pandémique, œuvre au quotidien pour offrir aux consommateurs des produits toujours plus respectueux des impératifs de sécurité et d’efficacité, pour la société et pour l’environnement. Notre secteur est engagé dans une démarche de progrès continu depuis plus de 20 ans. L’AFISE à cet effet accompagne ses adhérents, les parties prenantes, et les consommateurs dans une dynamique positive et raisonnée autour des produits d’hygiène et entretien.

Un secteur proactif et mobilisé

Le secteur des produits d’hygiène et d’entretien est soumis à un cadre réglementaire très strict (règlements REACH – Biocides – Détergents – CLP) pour garantir la sécurité des consommateurs et un impact moindre sur l’environnement. Ses entreprises vont même au-delà, en s’inscrivant dans des initiatives volontaires telles que plusieurs vagues de compaction au fil des années ou encore la Charte du nettoyage durable.

Un secteur engagé pour la transparence et acteur de l’information des consommateurs

L’AFISE et ses adhérents sont pleinement engagés pour accompagner les consommateurs vers une consommation raisonnée, sûre et responsable.  L’impératif de transparence, notamment en ce qui concerne les ingrédients[1], est primordial et différents dispositifs sont mis en place pour fournir les informations les plus claires et complètes possibles.

L’Afise et ses adhérents engagés pour les consommateurs

L’AFISE et ses membres ont impulsé plusieurs initiatives en ce sens :

L’information sécurité, santé, environnement est cruciale et demandée par les consommateurs.

Que ce soit directement sur l’étiquette ou via le digital, il est indispensable de répondre aux attentes des consommateurs. Ces initiatives permettent de faire en sorte que les étiquetages des produits ménagers, méconnus et peu lus, rendus complexes par la juxtaposition de réglementations deviennent enfin accessibles et appropriables par tous.

Vers un score pour les produits d’hygiène et d’entretien ?

Nous sommes convaincus que l’initiative d’un score doit résulter d’un travail méthodologique et scientifiquement fondé et s’accompagner d’une démarche importante d’explication. La toxicité d’un produit est une notion complexe qui n’est pas liée à la seule présence d’un composant.

L’évaluation sanitaire et environnementale d’un produit doit prendre en compte des critères pertinents comme la performance, la concentration des composants et les recommandations d’usage.

L’Afise et ses adhérents engagés pour les consommateurs

Concernant la forme d’un score en « feux tricolores » :

  • un produit noté en vert pourrait amener un consommateur à diminuer sa vigilance et s’affranchir de précautions d’utilisation. Un produit ménager, quel qu’il soit, doit s’accompagner de précautions d’emploi et toujours rester à l’écart des enfants.
  • un produit noté en rouge peut quant à lui répondre à un besoin impératif de santé publique, comme les désinfectants en période de pandémie. La notation ne doit pas générer un doute dans l’esprit du consommateur, sur l’utilité du produit dans de telles circonstances.

« La mise en place d’un score sur les produits d’hygiène et d’entretien est une démarche qui fait écho aux attentes des consommateurs. Elle requiert une co-construction avec l’ensemble des acteurs concernés, dont les représentants des consommateurs. Le secteur de l’Hygiène et de l’Entretien est engagé et volontaire pour contribuer à ces travaux selon une méthodologie fondée sur des bases scientifiques, partagée et transparente. Une démarche indispensable pour garantir l’information juste du consommateur ».

déclare Virginie d’Enfert, Déléguée générale de l’AFISE.

[1] La liste intégrale des composants des produits d’entretien est disponible sur les sites internet indiqués par les entreprises (adresse indiquée sur l’étiquette) : le numéro CAS n’est pas obligatoire, la nomenclature demandée par le règlement détergents est la nomenclature INCI.