Partager

Le gel hydroalcoolique est il dangereux pour la peau au soleil?

Dans un article du Huffington Post, la question est posée.

Pour Pierre Parneix, médecin de santé publique et d’hygiène hospitalière au CHU de Bordeaux “l’alcool est volatile et dès que les mains ne sont plus visiblement humides il n’y en a plus”. Pour lui, hormis la tendance des gels à dessécher la peau, pas d’inquiétude particulière à avoir. Si risque de brûlure il y a, c’est selon lui parce qu’il serait “accru par la sécheresse de la peau, mais au soleil on met de la crème protectrice, au moins à la plage”(…)

Pour la vice-présidente du Syndicat des Dermatologues, Isabelle Gallay. “Le gel va rajouter du dessèchement à une période où la peau est sensible. Néanmoins, il suffit simplement de s’hydrater un peu plus la peau, encore davantage lors d’une exposition au soleil. Que l’on expose au soleil ses mains nettoyées au gel hydroalcoolique ou pas, des irritations cutanées ou des sensations de brûlure sont possibles, mais l’exposition solaire n’en est pas la cause. »(…)

Quelques conseils pratiques donnés par les professionnels de santé :

  • Bien choisir son gel
  • Ne pas confectionner ses propres solutions hydroalcooliques avec des composants hasardeux
  • Eviter les gels parfumés
  • Utiliser le gel en cas de besoin (sur la plage les gestes barrières suffisent)!

Dans un article publié sur LCI, Isabelle Gallay Vice-présidente du Syndicat des Dermatologues donne quelques conseils :

 « A priori il n’y a pas de dangerosité avec le gel hydroalcoolique sur la peau. Il faut tout de même que le gel hydroalcoolique dispose du marquage  « CE », que sa composition soit réalisée selon les bonnes normes. En principe, il n’y a pas de contre-indication par rapport à l’usage normal, après, tout dépend de l’intensité de l’exposition. Si l’on est exposé au soleil lors d’une balade dans la rue, que l’on rentre dans un magasin et qu’on y met du gel hydroalcoolique, il ne devrait pas y avoir de réaction particulière. Ce sont des compositions qui restent inoffensives tant que l’on en abuse pas. Au contraire, le soleil peut avoir tendance à dessécher davantage la peau en cas d’exposition prolongée, par exemple aller bronzer à la plage. De toute façon, dans le cas de la plage je ne vois pas l’intérêt de mettre du gel hydroalcoolique étant donné qu’il ne sert qu’à se protéger en cas du contact avec des surfaces contaminées, ce qui, à priori, n’est pas le cas. »

 

Les bons gestes

Pour savoir comment se frictionner les mains correctement avec le gel hydroalcoolique. Suivez les instructions de l’Organisation Mondiale de la Santé