Partager

Désintox

L’idée fausse répandue ces dernières années selon laquelle nous serions  » trop propres  » et que nous serions devenus plus vulnérables aux allergies et aux maladies est dangereuse. Le meilleur système immunitaire pour se préserver des mauvais germes reste une bonne hygiène. Essentielle pour notre santé, l’hygiène et l’entretien ont de nombreuses vertus. 

L’hygiène, c’est quoi ?

L’hygiène, c’est un ensemble de pratiques que l’on met en œuvre pour soi ou son environnement afin de maintenir ou de protéger la santé par le nettoyage et – si nécessaire – par la désinfection des surfaces, des locaux, de l’environnement et des objets personnels pour arrêter toute infection.

Ou a-ton besoin d’hygiène ?

  • A la maison : pour nettoyer sa maison et se protéger des microbes
  • Dans les espaces publics et collectifs : pour assurer un niveau d’hygiène minimum
  • Dans les administrations, les écoles, les collectivités, les hôpitaux : pour éviter la propagation de maladies infectieuses, nosocomiales
  • Dans l’industrie agroalimentaire : pour garantir la non contamination des aliments
  • Dans les exploitations agricoles : pour éviter les épidémies et les épizooties

Nettoyage versus désinfection

  • Nettoyage : le nettoyage est une action mécanique ou chimique pour supprimer la saleté d’un objet ou d’une surface. En général, le nettoyage avec du savon ou un détergent, suivi d’un rinçage à l’eau est suffisant pour enlever la saleté visible, les allergènes et les microorganismes.
  • Désinfection : dans les cas où le risque est grand de transmettre des micro-organismes (par ex. en présence de malades ou des personnes vulnérables à la maison), l’utilisation d’un désinfectant spécifique aide à prévenir les infections. Les désinfectants sont des produits qui contiennent des substances biocides capable de neutraliser les virus et les bactéries ou toute sorte d’agent pathogène.

L’hygiène, vecteur de bienfaits et de bien-être !

L’hygiène revêt une importance capitale dans la vie de l’être humain pour sa santé et ses relations aux autres. Au fil des siècles et grâce aux progrès de la science, l’état sanitaire général s’est très nettement amélioré. Pourtant, nous sommes encore et toujours vulnérable face au risque épidémique et leur mode de propagation. C’est l’une des raisons qui justifient l’importance de la propreté et de l’assainissement dans les lieux collectifs, c’est le rapport étroit qui existe entre hygiène et santé : il n’y a pas de santé durable sans propreté ! Et le respect des règles d’hygiène est un facteur qui contribue efficacement à lutter contre la survenue et la prolifération éventuelle des maladies.

La science au service de l’émancipation de la femme

La science des produits a contribué à l’émancipation des femmes. Evolution des pratiques, efficacité des produits et gains de temps associé. Reste à progresser sur la répartition des tâches dans le foyer où la parité n’est pas encore respectée…

Des chiffres qui montrent peu d’évolution (sondage IPSOS 2019)

Parité à la maison, malheureusement, on n’y est toujours pas. Près de 73% des Françaises estiment « faire plus » de tâches ménagères que leurs conjoints, le linge est majoritairement associé à la mère (85%), comme le nettoyage de la salle de bain (78%) ou des sols (72%), pour ne citer que quelques chiffres. 55% des filles participent aux tâches ménagères notamment celles en lien avec le linge (contre 39% des garçons) d’après une étude Ipsos réalisée en août 2019.

De plus, la répartition des tâches ménagères au sein d’un couple reste toujours inégale. Une femme consacre en moyenne encore 3h26 de son temps aux corvées domestiques contre 2h pour les hommes.